Pour ne rien dire… (A & A et Cie n° 58)

photo Petitalan

Au milieu d’un grand bois, trois chiens s’étaient perdus.

Pour narrer le pourquoi, le comment de l’affaire,

Un développement serait le bienvenu.

Allons même plus loin, hautement nécessaire !

Or, il n’en sera rien, pour l’unique raison

Que j’en ignore tout. Voilà qui peut surprendre.

Ces chiens, en vérité, je ne sais qui ils sont,

Aussi, de leur état, que puis-je vous apprendre ?

Rien ou si peu de chose, il faut en convenir.

Et quant au dénouement de leur mésaventure,

Ne comptez pas sur moi pour aller vous mentir.

Je ne saurais vous en dévoiler la nature,

Car je n’étais point là, ni même aux alentours.

J’ai pourtant essayé, sollicitant ma plume,

Mais la rebelle me refusa son concours,

Arguant qu’à la campagne, elle avait pris un rhume !

*

A conclure, il faut me résigner désormais,

Refermer l’encrier, surtout ne plus écrire,

Car vous imaginez combien je m’en voudrais

De vous parler pour ne rien dire !

AG

Je vous invite à lire, inspirée par la même image,

la fable d’Alain Ménez à la date de parution sur le blog : 

Le blog de Petitalan

et celle d’Océanique sur le blog :

Océanique

Ce contenu a été publié dans Alain et l'Autre. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

29 réponses à Pour ne rien dire… (A & A et Cie n° 58)

  1. Bonjour Alain ami lointain ..
    Au milieu d’un grand bois , trois chiots se sont perdu ?
    Il ne m’en faut pas plus pour inventer l’affaire ,
    Ou sont ils parti ? que sont ils devenu ?
    Allons même plus loin , sont ils dans la misère ?
    les animaux pour moi ont cent mille raisons ,
    Qu’il nous faut protéger et bien souvent apprendre ,
    Sans même les connaitre , je les aime comme ils sont ,
    Ils aiment les humains souvent sans les comprendre ..
    En espérant vraiment que leur mésaventure ,
    Se termine en douceur d’un retour , au logis ,
    Je pardonne a ta plume d’oublier la nature ,
    Car tu n’étais pas la pour compter le récit .. …
    Aussi ami lointain s’il te plaît , continu,
    Reprends ton encrier et ta plume pour écrire ,
    Fais nous encore rêver ,
    Même si c’est pour sourire ou bien ne rien dire ..
    Sur les mots je m’évade et change d’horizon .Merci
    Nous en avons tous besoin …

    Merci Alain pour cette merveilleuse évasion ,
    J’espère avoir plus de temps pour écrire et composer dans ma nouvelle maison sous les arbres , je reviendrai plus en forme en Novembre  » I Hope  »
    Car ma santé a du plomb dans l’aile , mais si tu écris , je te suis ..
    A bientot ami de France …Amitié des US ..
    Bisous ,,
    Nicole ..

  2. trublion dit :

    il n’ est point de souci qu’ on doive se faire, trois chiens c’ est déjà une meute, et les odorats conjugués leur auront tôt fait retrouver leur chemin.
    Passe une bonne journée
    Amitié
    23jfib7.jpg

  3. ZAZA RAMBETTE dit :

    J’aime parler pour ne rien dire Alain…. Merci pour ce joli texte.
    Bises et bon début de semaine

  4. liedich dit :

    Bonjour Copain. Sais tu que je rêverais de journaliste comme Toi… Cela me rappellerait certains mots de Coluche sur le thème.
    Dis-moi, une morale en 8 pieds après des alexandrins : personnel ou non ?
    J’aime bien ainsi mais la technique m’intéresse.
    Que votre journée soit douce. Nous.

  5. dom dit :

    C’est pourtant un peu parler pour ne rien dire, ton article ! lolll
    Contente de te retrouver.
    Bon début de semaine, toujours avec du beau temps, mais plus pour longtemps …
    Bisoux, cher alain

    pensive-533f220.jpg

  6. Marie dit :

    Et bien tu as su parler pour ne rien dire et on t’a écouté jusqu’au bout, imaginant ce que ta plume ne voulait point dire!

    Super comme toujours

  7. Aloysia dit :

    😉 J’aime bien ta plume enrhumée, Alain ! Tu as bien raison, mieux vaut se taire que parler pour ne rien dire. « Le Silence est d’or », et « Parle si ce que tu as à dire est plus beau que le silence »…
    Cependant tes vers sont toujours une musique délicieuse à mes oreilles.

  8. Un billet qui a dit bien des choses … pour ne rien dire ! : 😉
    Belle semaine
    Bisous bisous

  9. FAN dit :

    Ravie de te retrouver toi et ta plume frileuse automnale!!j’aime toujours lire tes poèmes même lorsqu’ils ont rien à dire!!hihi Bisous Fan

  10. Quoi qu’as dit ?
    A dit rin
    Pourquoi qu’as dit rin ?
    A’ xiste pas.

  11. gazou dit :

    quelquefois, et tu viens de nous le prouver, parler pour ne rien dire a aussi son charme, c’est bien de jouer avec les mots

  12. Océanique dit :

    Bonjour Alain
    Parler pour ne rien dire ce pourrait-être sage de ne le faire bien que …
    Mais écrire et nous ravir là c’est joli plumage !!!
    Bel après-midi ici couleur sépia est le ciel
    Bises amicales

  13. Livia dit :

    Tu as raison, parler pour ne rien dire, ce que font beaucoup aujourd’hui, est très désagréable et si ces trois chiens se sont perdus, ta plume n’a que faire d’en dire, le pourquoi et le comment et ce qu’il leur advint, elle a déjà tout dit et c’est bien! Félicitations à cette pudique plume.
    Amicalement
    Livai

  14. EvaJoe dit :

    Même si ta plume ne nous en a rien dit on a envie de savoir qui sont ces trois chiens! Sur la photo ils ont l’oeil vif gageons qu’eux aussi tout comme ta plume était en rébellion.

    Une petite balade n’est pas pour nous déplaire, prenons en ce lundi la clefs des champs, voire des bois.

    Bonne journée à tous les deux et bisous aussi.

  15. Solange dit :

    C’est un art de savoir parler pour ne rien dire et je ne suis pas en peine pour ces trois chiens ils saurons bien retrouver leur chemin.

  16. Sonya 972 dit :

    Lol j’ai bien aimé ces lignes
    Bonne semaine à toi
    Et c’est agréable pour moi de l’écrire wiiiiiii
    Gros bisous à vous deux

  17. PHILIPPE D dit :

    Ne referme pas l’encrier trop longtemps ! L’encre finirait pas sécher et ce serait dommage !

  18. Maria-Dolores dit :

    Je suis perdu moi aussi parmi la flore alors pour trois chiens comment faire merci du partage douce journée amitiés bises

    😀 😉

  19. dany dit :

    Bonjour Alain que tu as de scrupules pour parler pour ne rien dire et pourtant beaucoup en font une profession hihihihihi souhaitons que ces chiens soient revenus à destination , bon mercredi big bises

  20. dimdamdom59 dit :

    J’ai bien aimé ton parler pour ne rien dire, personnellement c’est fou …

    Je n’ai rien à dire

    Alors que dire

    Vous dire

    Qu’il y a des jours comme ça

    Où on a rien à dire

    Et le pire

    C’est qu’il me faut des heures

    Pour ne rien dire!!!

    Bisous Alain et surtout continue à nous écrire

    Même si tu n’as rien à dire

    Domi.

  21. fruito dit :

    coucou Alain
    tout le monde parle pour ne rien dire
    mais c’est ça les humains
    et les 3 chiens errants ont leur bavardage
    contente de te lire
    bonne journée
    bisous

  22. Les chiens, voyant voler la rebelle,
    qui se prétendait enrhumée,
    d’un regard inquiet se concertèrent,
    sa réputation n’étant plus à faire !
    L’un d’entre eux, le plus cultivé,
    ayant toujours pris de la belle
    les élans pour raison
    et lu avec attention
    « les oreilles du lièvre »
    confondit deux génies littéraires …
    « Feignons de ne pas la connaître »
    dit-il aux autres,
    je connais le talent de son poète
    et de son influence tout le caractère !
    Il fera de notre simple escapade
    le plus vil des vagabondages …
    D’ici, écoutez, ses mots résonnent déjà
    « Il n’est point bon d’errer ainsi, pauvres ingrats,
    sans le consentement avéré de vos maîtres … »
    Et patati et patata ,
    fichant notre enthousiasme par terre
    et nous collant la frousse au ventre.
    Rien que du regard, cette plume
    sema dans leur esprit le doute
    et l’odeur de la fourrière !
    Sa force, nous le savons tous,
    pourrait parcourir la terre …

    Châle-heureuse-aimant : sabine

  23. Bonsoir Alain, parler pour ne rien dire, cela me connaît!!! je suis un moulin à paroles, je parles, je parles à tout le monde, je parle aux animaux , bref je suis une bavarde, et bien sûr lors d’un examen de conscience je me dis que ce que je raconte n’est vraiment pas interessant et que mes interlocuteurs ont bien de la patience, il n’y a que les animaux qui sans vergogne me tournent le dos quand ils en ont assez? Mon père me disait que c’était pour masque mon angoisse qui n’est jamais très loin. il me disait aussi que réfugiés dans l’abri de la cave pendant la guerre, bien que très jeune, je parlais sans arrêt. Bonne soirée Amitiés MTH

  24. dom dit :

    Un tit coucou pour te souhaiter un bon mardi, avec la pluie, enfin, plutôt une bruine, mais qui ne faiblit pas et on se sent humide jusque dans les os …
    Bisoux, cher alain

    faignasse-5003dff-51d5c83.png

  25. Blanche dit :

    Je pense que lorsqu’une photo ne nous inspire pas, la sagesse commande de se taire !
    J’admire la tienne, Alain , qui a su ne rien dire en vingt vers ! Cela me fait du bien de revenir te lire après deux séjours de quinze jours et une semaine dans le milieu hospitalier de Dijon où j’ai accompagné mon mari qui a subi une grave opération cardiaque. Il va mieux et est hospitalisé à domicile… Ceci juste pour t’expliquer mon silence.
    Bisous
    Blanche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez ajouter des images à votre commentaire cliquez ici.