La dernière Dryade

Ovide l’a chanté : nos bois et nos forêts

Abritent en leur sein d’étranges personnages,

Nymphes aux cheveux blonds, lutins et farfadets

Tapis dessous l’écorce ou parmi les feuillages,

Divines créatures protégeant ces lieux.

*

Le voyageur, jadis, cheminant sous l’ombrage,

Se savait observé par d’invisibles yeux,

Et plein de gratitude, leur rendait hommage.

*

Mais les temps ont changé. Ces hôtes fabuleux,

Au siècle d’Internet, ne sont plus à la mode.

Nous les avons bannis de nos terrains de jeux,

Et loin de la Nature inventé d’autres codes.

*

Peut-être cependant tout n’est-il pas perdu,

Car ce monde est passé par bien d’autres toquades…”

Près d’un chêne, rêvant à ce jour attendu,

Ainsi soliloquait la dernière Dryade.

AG

Sculpture de Tosello lors d’une exposition dans le parc du château de Divonne les Bains – photo YG

dryades : divinités mineures protectrices des forêts et des bois

Ce contenu a été publié dans Poèmes. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

22 réponses à La dernière Dryade

  1. gazou dit :

    Comme il serait bon de savoir ressentir les présences multiples bien qu’invisibles qui nous entourent…Bonne journée Alain

  2. Aloysia dit :

    Encore un petit bijou ! Merci Alain d’avoir si délicatement fait chanter cette triste demoiselle.

  3. trublion dit :

    en fait, c’ est l’ église qui a tout fait pour qu’ on oublie les légendes, remplaçant les druides par les apôtres !
    Dommage, elles avaient beaucoup de charme !
    Passe une bonne journée
    Amitié
    5mcz10.jpg

  4. jamadrou dit :

    Comme le dit Aloysia, un petit bijou ta poésie Alain.
    La forêt, les arbres sont nos amis alors “plein de gratitude” respectons les et “rendons leur hommage” à notre façon plutôt que de les maltraiter..

  5. Livia dit :

    Bonjour Alain,
    La statue est très belle et apporte à ton joli poème une présence!
    Amicalement

  6. Dominique-Raymond Renoux dit :

    Excellent hommage à nos traditions druidiques poitevines , certes les Celtes Pictons ont un peu “perdu le contact” avec les entités multiples qui composent le “surnaturel” ou le “paranormal” comme disent les religieux monothéistes et paradoxalement les athées jacobins (sic) . Il est bon parfois de revenir à l’essentiel , tu y parviens parfaitement , comme très souvent Alain , avec la grande douceur qui te caractérise . Merci .

  7. tachka dit :

    Même par trop ignoré à l’heure actuelle le “petit peuple” existe et nous accompagne lors de nos ballades en forêt, il suffit d’avoir de jolies pensées envers eux tous, lutins, elfes, fées, dévas………
    Bonne journée.

  8. Les sirènes seraient-elles devenues des trolls ?

  9. Solange dit :

    Tout n’est pas perdu il suffit de si peu pour que la forêt redevienne enchantée, très joli poème.

  10. En ces temps ou nous allons tous trop vite , il nous faudra ralentir pour écouter et faire revivre la foret et la nature qui nous entourent ,et nous serons surprit de retrouver ce monde enchanté ..Merci Alain pour ce moment de magie .. Bonne semaine ami lointain ..Prends soin de toi et de ce qui t’aime ..
    Bisous ..
    Nicole ..

  11. PHILIPPE D dit :

    Eh oui ! le monde a bien changé. Il manque de magie, tu ne trouves pas?
    Bon mercredi.

  12. Sonya 972 dit :

    Tout change et tout passe très vite. ..
    Bon mercredi
    Gros bisous créoles

  13. dany dit :

    Rien ne change ,je reste très amoureuse des légendes , à nous de savoir garder notre âme d’enfant , joli poème Alain et la statue est magnifique , bon mercredi bises

  14. dom dit :

    Très beau poème pour cette charmante dryade.
    Hélas, on n’en voit plus …
    Juste un tit coucou pour te souhaiter un bon mercredi !
    Les zoms vont chercher des matériaux, alors on embauche plus tard …
    Gros bisoux, cher alain

  15. Maria-Dolores dit :

    Superbe écrit et description d’une dryage que je ne connaissais pas merci pour cette nouvelle découverte que je ne manquerai pas d’utiliser dans mes poèmes aussi car c’est fort joli merci du partage cher ami douce nuit amitiés …Merci Alain…bravo pour ce poème

  16. liedich dit :

    Bonjour Copain, je me demandais si cette dryade était la cause du retard de ton dernier luma… Ce que je comprendrais parfaitement. Que la journée vous soit douce. CM.

  17. Océanique dit :

    Heureusement Alain qu’il y a des poètes comme toi qui savent ouvrir des fenêtres pour enchanter l’imaginaire.
    Je crois que je suis aussi restée dans le monde féérique. Tout passe tout lasse et pourtant la marche semble inexorable sauf si la terre transforme sa révolution tranquille en retour en arrière …
    Belle journée
    Bises amicales

  18. francine dit :

    bonjour, les temps modernes font qu’on ne s’intéresse plus à toutes ces créatures, je te souhaite un bon w end et merci pour ce joli texte

  19. dimdamdom59 dit :

    Je ne suis pas tout à fait d’accord quand tu dis que ces hôtes fabuleux, au siècle d’Internet, ne sont plus à la mode. Au contraire internet nous permet de découvrir tous ces petits chefs d’oeuvre et de les partager 😉
    Ton poème à lui tout seul est un chef d’oeuvre 😉
    Bisous Alain.
    Domi.

  20. dany dit :

    Bonjour Alain, juste pour le plaisir de te lire ; je reviens te voir et te souhaiter une bonne journée bises

  21. Blanche dit :

    Bonsoir Alain,
    Mon ordinateur qui était en panne a retrouvé son énergie ce matin , ce qui me permet de découvrir ton dernier poème inspiré par cette étrange rencontre dans une forêt.
    Je comprends la tristesse de cette dernière dryade car lorsque je marche seule en forêt, je rencontre rarement une autre personne (les chasseurs mis à part…)
    Mais je ne me sens pas seule; je ressens souvent la présence d’êtres invisibles que je pourrais certainement voir si mon âme était celle d’un être éveillé dont la pureté est capable de voir ce qui est pur..Les légendes sont toujours pleines d’une vérité et j’aime celle que tu transmets avec beaucoup d’espérance
    Je te souhaite une bonne semaine
    Bisous
    Blanche

    il y a deux ou trois mois une blogueuse s’est étonnée de ne plus recevoir ma newsletter, j’avoue que je ne m’étais jamais préoccupée de cela. Je suis allée voir sur mon tableau de bord la liste des abonnés pour m’apercevoir que parmi les noms, il n’y en avait aucun que je connaissais !! Domi n’a pas su me dire pourquoi et m’a conseillé de demander à mes liens de se réabonner. D’autre part, je voudrais savoir si je me suis ou non abonnée à ton blog ?

  22. Anwen dit :

    Bonjour,
    Permettez quelques mots. Merci.
    LE BOIS SACRÉ
    À côté des Temples des déesses existait un Bois sacré.
    C’est que l’enseignement de la Cosmologie donné dans le Temple était complété par un enseignement des sciences naturelles donné dans le Bois sacré.
    Ce Bois est sacré parce qu’on y enseigne l’origine végétale de l’homme et les lois de son évolution, et, pour démontrer ces idées abstraites, on montre à l’étudiant l’Arbre de vie, conservé avec soin, jamais mutilé, afin de pouvoir observer en lui les phases de l’évolution qu’il traverse et qui sont fidèlement reproduites par l’embryon qui se forme dans l’utérus maternel en repassant par les étapes de la vie végétale.
    Des nymphes appelées Hamadryades avaient la garde des arbres et empêchaient de les couper. On disait qu’elles naissaient et mouraient avec l’arbre dont la garde leur était confiée.
    Le culte de l’Arbre est resté dans toutes les traditions, mais on n’en comprend plus la haute portée philosophique. L’arbre révèle les puissances de la Nature. L’homme était arbre avant d’être devenu homme.
    On dit l’Arbre de la science parce qu’il contient en lui tout le mystère de l’évolution et des lois biologiques. Qui connaît ces lois possède la science.
    Les familles des castes supérieures avaient leur arbre sacré qu’on soignait religieusement. De là est venue cette expression : l’arbre généalogique.
    Les Hindous avaient édicté des peines sévères contre ceux qui endommageaient les arbres.
    Les Athéniens punissaient de mort quiconque osait couper des branches aux arbres des Bois sacrés ou des cimetières.
    Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez ajouter des images à votre commentaire cliquez ici.