La manifestation (A&A et Cie n°65)

photo Petitalan

Nous partîmes cinq cents…“*

*

Le coq n’avait chanté, que nous étions en marche.

Notre foule, arborant ombrelles et chapeaux,

Plus nombreuse toujours montait comme à l’assaut.

J’allais, guidant leurs pas, j’étais leur patriarche.

*

Que chacun portait beau, n’en déplaise à Corneille,

Les jeunes et les vieux unissant leurs destins

Allant du même pied sur le même chemin !

Jamais on n’avait vu fraternité pareille.

*

Me voici bienheureux que se lève le voile

Sur un fait glorieux bien souvent ignoré :

Ah, vous nous auriez vus, partis revendiquer,

Sous l’obscure clarté qui tombait des étoiles !

*

Je comprends, chers lecteurs, que ces vers vous intriguent :

Je voulais simplement attirer l’attention,

Nous n’étions pas cinq cents, je n’étais pas Rodrigue,

Juste faire entendre la voix des champignons !

AG

*Clin d’œil au Cid acte IV, scène III

Je vous invite à lire, inspirée par la même image,

la fable d’Alain Ménez à la date de parution sur le blog : 

Le blog de Petitalan

et celle d’Océanique sur le blog :

Océanique

Ce contenu a été publié dans Alain et l'Autre. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

19 réponses à La manifestation (A&A et Cie n°65)

  1. tachka dit :

    Et tous à l’assaut d’un vieux tronc moussu !
    Bonne semaine.

  2. dom dit :

    Superbe tirade des champignons !!! 😉
    En tous cas, c’est bien trouvé. J’adore car c’est vrai qu’on dirait un peu une armée en marche …
    Bon début de semaine dans le vent.
    Je vais être très peu présente sur les blogs mais des articles sont prêts pour vous distraire.
    Je ne sais pas quand je pourrais passer …
    En plus, pas trop le moral.
    Bisoux, cher alain et … à bientôt !
    pointill-s-541b341.jpg

  3. trublion dit :

    S’ ils pouvaient nous donner l’ exemple et nous mettre en branle, pour revendiquer nos droits face au chêne sourd qu’ est devenu l’ Elysée !
    Passe une bonne journée
    Amitié

    28s3uq.jpg

  4. ZAZA RAMBETTE dit :

    Et tu as réussi Alain… Une belle tirade à la Corneille pour les champignons.
    Bises et bon début de semaine

  5. Océanique dit :

    Bonjour Alain
    J’ai cru que tu allais nous faire monter à Paris
    Mais bien sûr ce n’étaient pas des champignons de Paris mais de souche … provinciale !
    Belle journée
    Bises en amitié

  6. Maria-Dolores dit :

    Merci pour ce poème si charmant il m’a fait sourire et ma lecture est des plus agréables
    douce journée cher ami.

  7. Très bien vu !
    J’aime bien le commentaire de Trublion …

  8. Aloysia dit :

    Joli clin d’oeil ! Adorable vision des champignons en ombrelles et chapeaux, de tous âges et sexes confondus… Mais “partis revendiquer” ne convient pas à ces modestes pousses qui se contentent, et quel modèle pour nous (!), d’être là… (et non las !)… 😉

  9. Marie dit :

    Plein d’humour!
    Et ils ont réussi à prendre d’assaut le vieil arbre!

  10. liedich dit :

    Bonjour Copain. Je me demandais bien où tu voulais en venir. Bravo, plouf, quelle chute ! Le tout dans un sourire plein des fragrances de l’automne. Merci à Toi de cet instant. Douceur à Vous Deux. l.

  11. Dominique-Raymond Renoux dit :

    Belle approche , avec chute inattendue qui a du laisser sur leur faim les professionnels de la contestation et de l’agitation qui se voyaient comme d’hab’ défiler de façon grégaire de Bastille à Nation , mais cette poésie révèle une nouvelle fois ta fine sensibilité et ton art du contre-pied … Bien vu Alain !

  12. Evy dit :

    Ah ! une belle balade pour trouver les champignons bonne fin de journée bisous

  13. Françoise dit :

    😀 J’adore!!la photo est superbe et ton poème rend honneur à ces champignons conquérants de la nature!!!Bisous Fan

  14. Solange dit :

    Ils sont très jolis ces champignons et méritent bien ce beau poème.

  15. PHILIPPE D dit :

    Intrigué, en effet. Je me demandais si tu ne t’étais pas trompé de photos, mais si c’est la voix des champignons qu’on a entendue, alors, je comprends.
    Bonne soirée.

  16. Sonya 972 dit :

    Petit clin d’oeil partagé
    Bonne semaine
    Gros bisous créoles

  17. Bonjour Alain ami lointain …
    Souvenez vous lecteurs que notre ami Alain ,
    A ce don merveilleux de faire parler les choses ,
    Une fois c’est l’oiseau ou bien une gazelle ,puis soudain ,
    un murmure venant de notre terre , d’une saison en pause .

    Savons nous écouter ce que nous dit le vent ,
    Que nous raconte la vague , roulant dans son sillon ,
    J’aimerai deviner ,c’ que me réserve le temps ,
    Car a l’instant j’entends la voix des champignons ..
    Pour mon ami Alain ..
    Amitié des US ..
    Bisous ..
    Nicole ..

  18. Bravo, un poème bien trouvé sur cette belle photo de champignons envahisseurs
    Bisous bisous
    Lili

  19. Blanche dit :

    Magnifique tirade en l’honneur des champignons ! Ils ne pouvaient pas avoir plus belle voix que la tienne, Alain ! Je comprends leur importance depuis que j’ai vu le film sur l’intelligence des arbres dont les grands se servent du mycélium des champignons pour apporter leur nourriture à leurs voisins plus jeunes !

    Bisous du printemps qui arrive !
    Blanche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez ajouter des images à votre commentaire cliquez ici.