Le sourire de Perrette (A&A et Cie n°68)

photo Petitalan

Perrette on s’en souvient, ayant, la malheureuse,

Par excès de transport, brisé son pot au lait,

Se mit à réfléchir. Elle était courageuse,

Et forma le dessein de passer sans délai 

Au concret plutôt que par châteaux en Espagne !

*

Plusieurs banques l’ayant reçue à bras fermés,

Elle se mit alors à courir la campagne,

Cherchant des associés pour monter un projet :

*

Groupons-nous, mes amis, et vendons par nous-mêmes

Les beaux et bons produits, fruits de notre labeur !

Fi des intermédiaires, et finis les problèmes !

*

Son discours séduisit plus d’un agriculteur.

On créa des marchés. L’un vendait ses fromages,

Un autre du jambon, le meunier son pain frais…

Le bruit s’en répandit dans tout le voisinage,

Et même bien plus loin ! Perrette souriait

En voyant, tout penaud, acheter ses légumes,

Le banquier qui l’avait éconduite autrefois.

*

Cher Jean de La Fontaine, pardonnez ma plume,

Ce sourire valait bien quelques vers, je crois.

AG

Je vous invite à lire, inspirée par la même image,

la fable d’Alain Ménez à la date de parution sur le blog : 

Le blog de Petitalan

et celle d’Océanique sur le blog :

Océanique

Ce contenu a été publié dans Alain et l'Autre. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

23 réponses à Le sourire de Perrette (A&A et Cie n°68)

  1. trublion dit :

    on passe là de la fable à la réalité, et c’ est le consommateur qui a les cartes en main pour que ce type de projets soit gagnant !
    Mais je ne suis pas d’ accord pour payer plus cher que dans les grandes surfaces des produits de qualité comparable
    Bien à toi, toujours sous la pluie
    vfi92d.jpg

  2. ZAZA RAMBETTE dit :

    Un exemple à suivre Alain, du producteur directement au consommateur. Exit les circuits intermédiaires.
    Bises et bon début de semaine

  3. Aloysia dit :

    Bravo, Alain ! En effet le message en valait la peine.

  4. Océanique dit :

    Bonjour Alain
    En plus d’une fable à la La Fontaine tu nous montres le chemin qu’emprunterait Perrette pour contrer le banquier qui lui refusa d’emprunter ses picaillons.
    Après l’agriculture intensive l’agriculture copérative.
    Belle journée Alain
    Bises en amitié

  5. Livia dit :

    Très belle fable que Jean pardonnera sûrement, et j’ai beaucoup aimé l’image du banquier penaud…çà fait du bien!
    Amitiés

  6. tachka dit :

    Et le pas a été franchi par plus d’un et bien fait pour banquier qui n’a pas su comprendre !!
    Bon lundi et amitiés

  7. Maria-Dolores dit :

    Bravo et merci de ce beau partage que j’ai beaucoup apprécié mes amitiés bises

  8. gazou dit :

    Un grand bravo à Perrette qui a su convaincre les agriculteurs et réaliser son rêve malgré les banquiers…Bonne journée Alain!

  9. Evy dit :

    Trop bien passe une bonne soirée bisous

  10. Solange dit :

    Une très jolie fable comme toujours.

  11. PHILIPPE D dit :

    Ah ! Perrette ! Une femme qu’on connaissait peu finalement. Tu as bien fait de la mettre en valeur !
    Bonne semaine.

  12. Sonya 972 dit :

    C’est positif
    J’ai trop aimé cette nouvelle version
    Bonne semaine
    Tibooo

  13. Effectivement ce sourire valait bien quelques vers,
    Et les vers d’ Alain sont toujours un régal, merci
    Bisous bisous et belle semaine
    Lili

  14. liedich dit :

    Bonjour Copain. Et si c’était la solution d’aujourd’hui ? Quoique je le sais, le vieil homme que je suis est de plus en plus persuadé que l’on nous empoisonne autant l’estomac que la vie. Rentrer dans le moule, être conforme, accepter les vessies pour des lanternes et j’en passe. Je ne suis plus qu’un contestataire, un anarchiste qui ne supporte plus les contacts obligatoires de notre société… Je dirais bien : pauvre France mais, vois-tu, je me sens complètement désintéressé de tout ce fatras que l’on nous impose. Suis-je malheureux ? Oui et non. Diviser pour régner, voilà le but de ce jour de ce que l’on ne peut même plus appeler des édiles tant ils sont corrompus, menteurs etc… Et bien, te diras-tu, il ne me reste que le suicide ! Non non ! Je me baigne du plaisir de ma relation et cela me suffit. Ah ! s’il reste quelques légumes d’antan à Perrette, dis-lui que je vais passer. Je ferai un détour par chez Vous, bien sûr. Que la journée vous soit douce. l.

  15. Marie dit :

    J’adore
    Perrette a remonté la pente et montre le vrai chemin!

  16. Once upon a time chez Loneci dit :

    Hello Alain ami lointain ..
    Il faudra bien qu’un jour tous le monde s’y mette ,
    Pour expliquer aux grands qui ne comprennent pas ,
    Que le cirque est finit ,ils ne sont que girouettes ,
    Que le peuple vous déplore et ne vous suivra pas ..

    Alors dans les campagnes les belles comme Perrette ,
    Respectant la nature et ses précieux trésors ..
    Viendront crier très fort aux portes et fenêtres ..
    Comment déraciner ceux qui se croient très fort ..
    Merci Alain pour ce sujet d’actualité ..
    Bonne semaine ami lointain ..
    Amitié des US ..
    Nicole ….

  17. Blanche dit :

    Bonsoir Alain,

    J’avais envie de poésie. Je suis donc passée te lire et j’ai eu la bonne surprise d’une fable sympathique d’un poète bien vivant qui aime les Perrettes souriantes et dynamiques, les bons légumes, le bon pain, les bons fromages et toutes les bonnes choses de la vie !
    Cela m’a fait un grand bien , merci !
    Bonne soirée
    Bisous

    Blanche

  18. luciole 83 dit :

    Magnifique page ! Ah si tout le monde voulait bien se donner la main… Mais j’ai l’impression que c’est dans l’air du temps… De plus en plus, les agriculteurs s’organisent – ils n’ont plus le choix – et se regroupent… pour vendre en direct … à condition que leurs produits soient sains….
    Merci Alain : totalement d’accord avec toi !
    Bises

  19. dimdamdom59 dit :

    Bonjour Alain,

    Jean de La Fontaine n’est plus, if faut bien quelqu’un pour continuer son oeuvre et je trouve que tu fais ça très bien 😉
    Bravo.
    Bises amicales.
    Domi.

  20. dom dit :

    Et voilà une belle histoire d’une pierrette moderne !
    Bien trouvée.
    Juste un petit coucou rapide sur quelques blogs pour te remercier de ta fidélité.
    Je vais essayer de ne pas dépasser ma demie heure de position assise accordée par mon toubib …
    Un peu chaque jour pour reprendre la lecture de tes articles qui me manquent beaucoup, bien que je passe souvent “en sous-marin” pour les lire, mais avec ma tablette, sans possibilité de commenter.
    Je te souhaite un bon début de semaine, rempli de soleil !
    Gros, gros bisoux, cher alain

  21. Françoise dit :

    Nombreux sont ceux et celles qui rêvent de cette manière de vivre!!!Hélas, les trusts sont puissants et les humains de plus en plus nombreux!!! Bisous Fan

  22. luciole 83 dit :

    Coucou Alain
    Petit coucou en passant …. J’ai relu avec plaisir ce poème avec la courageuse et créative Perrette…
    Bises

  23. gazou dit :

    Quelle jolie fable ! Je ne la découvre que maintenant…J’ai cru que tu n’avais plus envie ou plus le temps d’écrire

Répondre à Maria-Dolores Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez ajouter des images à votre commentaire cliquez ici.