Bisbille (A & A et Cie n°85)

photo YG

Deux jumeaux, dit-on, étaient en bisbille.

Ils se chamaillaient à longueur de temps,

Faisant le désespoir de leur famille :

Quand l’un disait noir, l’autre disait blanc !

A quand remontait cette brouillerie ?

Quels étaient les ressorts du différend ?

Tous deux répondaient avec bonhommie,

Mais l’un disait noir, l’autre disait blanc !

Pourtant ils s’aimaient, bien qu’à leur manière…

.

Tel discours parfois n’est qu’ un paravent,

Pour des mots du cœur craignant la lumière :

L’avers semble noir, mais l’envers blanc !

AG

Je vous invite à lire, inspirée par la même image,

la fable d’Alain Ménez à la date de parution sur le blog : 

Le blog de Petitalan

et celle d’Océanique sur le blog :

Océanique

Ce contenu a été publié dans A & A et Cie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

21 réponses à Bisbille (A & A et Cie n°85)

  1. dom dit :

    Bonjour cher alain,
    Sans doute un jeu pour se différencier ?!
    Ou carrément l’envie de se contrarier.
    Pourtant c’est vraiment rare que des jumeaux n’aient pas les mêmes idées.
    Ils font même souvent de la transmission de pensées …

     » Bon début de semaine et bon courage pour ceux qui reprennent le travail.
    Je n’ai pas d’écoliers parmi mes visiteurs …
    Toujours pas de pluie mais ça pique un petit peu et j’ai ressorti le pull léger.
    Gros bisoux ♥ « 

  2. ZAZA dit :

    Bravo Alain, un texte magnifique pour illustrer cette très belle photo.
    Bises et bon début de semaine

  3. Océanique dit :

    Bonjour Alain
    Belle compositionde mots qui s’entendent pour nous compter l’histoire des frères ennemis contrariant et contrastant mais si semblabes dans leur gémélité
    Bon mois de septembre
    Bises en amitié

  4. liedich dit :

    Tu manquais Copain… Belle journée à Vous Deux.

  5. gazou dit :

    Blanc ou noir, nous sommes tous frères

  6. Livia dit :

    Voilà le noir et le blanc après le rouge et le noir en compétition…
    Les deux ours se différencient en paroles, selon leur teinte de pelage.
    Mais comme tu le fais remarquer, les mots du coeur eux, n’ont pas besoin de couleur.
    Amicalement

  7. Maria-Dolores dit :

    Merci pour ce charmant partage cher Alain bonne journée amitiés bises…

  8. Sonya 972 dit :

    Ça arrive de voir des contraires
    Ça ne les empêche pas de s’aimer
    J’ai aimé
    Bonne semaine
    Gros bisous créoles à vous deux

  9. Mâyâlîlâ dit :

    Quelle finesse, comme toujours, dans tes propos ! Avec par exemple cette recherche du mot « avers »…

  10. Marie Minoza dit :

    A travers les contraires, ils s’aiment et leurs disputes ne sont que jeux

  11. Renée dit :

    Coucou ça fait plaisirs de te relire ça fait longtemps…du moins que je n’avais pas reçu la news…
    Mais les frère même jumeaux peuvent se détester d’ailleurs autant qu’ils s’adorent . Amitié très beau texte

  12. PHILIPPE dit :

    De faux-jumeaux certainement !
    merci pour ton texte
    PS Me voilà maintenant à la retraite et heureux de l’être !

  13. EvaJoe dit :

    Ils ont l’air de bien s’amuser tout en se disputant.Et toi cela te permet de jouer avec les mots, c’est super bien.

    Belle semaine et gros bisous à vous deux.

    EvaJoe

  14. 🙂 🙂 🙂 Chouette, les vacances sont finies!!! Un joli poème pour la rentrée scolaire!! les deux ours se posent simplement des questions sur leur différence!!!hihi Bisous Fan

  15. loneci dit :

    Bonjour Alain .. C’est un plaisir pour moi de te retrouver et ton poème me plaît beaucoup . Comme je le disais chez Alain Menez animaux et humains chacun a son caractère . Ma sœur et moi étant fausse jumelle nous étions très différentes et même souvent opposer .Pourquoi ??? c’est la question que je me suis toujours poser , elle disait blanc , je pensais noir , sans le lui dire pour ne pas faire de friction , mais notre affection a toujours était très forte .. Depuis qu’elle a quitter ce monde , c’est un peu de moi qui n’est plus ..Je crois que le noir aura toujours besoin d’un peu de blanc pour adoucir sa sévérité .. Bon jeudi ami lointain et bon week-end aussi ..
    Amitié et bisous des US ..
    Nicole …

  16. Blanche dit :

    Re-bonjour Alain,

    Avec son appareil photo, Yveline te trouve de charmants sujets qui t’inspirent de profondes réflexions comme celle de ce texte sur les mots noirs du cœur qui ont peur de s’ouvrir à la lumière blanche et résume si bien les problèmes de la communication entre humains !
    Bonne journée
    Bisous
    Blanche

  17. dom dit :

    Bonjour cher alain,

     » Bon début de semaine, toujours dans une fraicheur automnale
    mais on annonce plus de chaleur en fin de semaine, alors … espérons ☼ !
    Absente demain, je vais voir mon oncologue qui me donnera enfin les résultats de mon scanner.
    Gros bisoux ♥ et à mercredi ! « 

  18. dom dit :

     » Bonne fin de semaine qui s’annonce quasi estivale ☺ !
    Je crois bien qu’on va partir en vacances plus tôt que prévu :
    Sans doute dès le début de la semaine prochaine et, pour une fois, certainement plus longtemps …
    Je pense vous laisser des articles quotidiens afin que vous pensiez à moi
    mais surtout pour vous donner votre dose quotidienne de sourire !
    Je ne voudrais pas retrouver la blogo en crise de sinistrose,
    alors je vais faire mon possible pour essayer d’égayer vos journées malgré mon absence.
    Je vous dois bien ça, vous qui êtes toujours là quand je ne suis pas bien.
    Gros bisoux à vous deux de nous deux ♥ « 

  19. Coucou Alain, me revoilà, je ne reçois plus l’annonce de la parution de tes articles, je vais m’inscrire de nouveau.
    J’ai lu quelques poèmes, toujours de valeurs (dans tous les sens du mot)
    Merci de ton commentaire
    Bisous bisous et bonne semaine

  20. pimprenelle dit :

    Ha les contraires ! Mais n’avons nous pas une face blanche et une noire chacun ?
    Dans les fratries, c’est souvent comme ça. J’ai connu ça avec mes fils, je connais avec les leurs, je connais aussi chez des jumeaux. Ce qui ne les empêche pas de s’aimer.
    Tes mots sont justes.
    Bon après-midi Alain.

  21. luciole 83 dit :

    C’est vrai que la « pudeur » des sentiments nous empêche souvent de dire à quel point nous aimons l’autre….
    A chaque fois que j’essaie, maladroitement sans doute, de dire mon amitié, on me regarde avec gêne… Le « Que tu es belle », signifiant : « je te trouve « belle », dans ton intégrité, et je t’aime bien » laisse place à « Pourquoi ? je ne le suis pas les autres jours ? » et je reste interloquée, les bras ballants…
    D’où nous vient cette étrange pudeur qui nous empêche ou de donner ou de recevoir des marques d’affection ???
    Mais il entre aussi bcp des tentatives de dominer l’autre dans la systématique contradiction ! Le sempiternel « oui, mais….. » ne vient il pas du démon, paraît il ? Des mots très à la mode qui empêchent toute communication réelle….
    Merci Alain, bien en accord avec toi !
    Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez ajouter des images à votre commentaire cliquez ici.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.