La colère du coq (A & A & Cie n° 87)

 

photo Alain Ménez

« Oui je chante. Et alors ? Ici, c’est la campagne !

Elle a ses voix, monsieur : l’heure sonne au clocher.

Les clarines des vaches au flanc des montagnes

Tintinnabulent clair dans l’air pur et léger.

Quelque puissant tracteur ronronne dans la plaine.

Peu accueillant, ce chien jappe après les passants.

Ici, un filet d’eau gazouille à la fontaine,

Là, c’est maître corbeau qui passe en croassant…

*

Ce sont nos bruits, monsieur. Ils en valent bien d’autres !

Si par urbanité, je ne dis rien des vôtres,

Ce n’est pas sans songer à toutes ces autos

Plus envahissantes que mon cocorico !« 

*

Ainsi parlait un coq au monsieur de la ville,

Venu, des sons ruraux, se plaindre à un édile.*

*

Sur ce thème, on pourrait discourir bien longtemps.

A chaque endroit son charme… et ses désagréments !

AG

*D’après une histoire vraie

Je vous invite à lire, inspirée par la même image,

la fable d’Alain Ménez à la date de parution sur le blog : 

Le blog de Petitalan

et celle d’Océanique sur le blog :

Océanique

Ce contenu a été publié dans A & A et Cie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

15 réponses à La colère du coq (A & A & Cie n° 87)

  1. trublion dit :

    Visiblement, la campagne n’ est pas aussi calme qu’ on le prétend, ce qui doit surprendre plus d’ un citadin !
    Ce qui dérange serait plutôt qu’ il s’ est mis en tête d’ imiter les moines, et de chanter matines, laudes et prime !
    Bien à toi, c’ est bien l’ automne
    wu5n.jpg

  2. dom dit :

    Je retrouve avec plaisir tes charmants écrits.
    Hé oui, la campagne a ses bruits, elle aussi, mais l’air y est pur et agréablement odorant, même si certaines odeurs semblent déranger : elles sont naturelles et sans poison !

     » Bon début de semaine toujours bien gris après le passage d’amélie qui n’a pas fait de trop gros dégâts.
    Je reprends un peu mes visites mais elles ne seront certainement pas quotidiennes,
    ce sera selon si je suis bien ou pas.
    Gros bisoux cher alain, ainsi qu’à Y ♥ « 

  3. Maria-Dolores dit :

    J’adore tout simplement vive la campagne merci du partage cher Alain douce journée amitiés …

  4. Océanique dit :

    Bonjour Alain
    Cette nuit sur mon velux tambourinait la pluie et soufflait le vent
    A midi hier dimanche envolée de cloches à l’église
    Les bruits de la vie
    A cinq heures ce matin Quya menait la sarabande sur mon lit en poussant des petit cris de souris à moins que ce ne soit sa souris de chiffon qui couinnait
    Quand tous ces bruits se tairont se terreront que le silance deviendra assourdissant …
    Nous deviendront fous
    Vivent les bruits de la vie dans la nature à la campagne
    M’enfin môssieu est-ce que je me suis plaint du bruit du moteur de votre voiture quand vous venez de la ville …
    Belle journée
    Bises en amitié

  5. J habite à la campagne, un Moulin isolé avec pour voisin à un kilomètre, une ferme. J’aime entendre les chants et sentir les parfums de la nature, par contre je déteste l’odeur des gaz d’échappement et le bruit des moteurs, en particulier celui des mobylettes et moto
    Bonne semaine Alain – bisous bisous
    Lili

  6. gazou dit :

    Il parle juste, ce coq et il a plus de raison et d’intelligence que certains humains…Que ceux qui n’aiment pas les bruits de la campagne ne viennent pas s’y installer…cela paraît simple.
    Toujours autant de plaisir à te lire, Alain ! Merci !

  7. Renée dit :

    Bravo d’avoir si joliment parlé de ce qui fâche tant de gens, surtout les bruits ruraux qui dérangent les citadins et pourtant c’est la campagne qu’ils viennent chercher! Bisouss

  8. 🙂 Entièrement d’accord avec le coq en colère!!!!!!que ceux ou celles qui n’aiment pas les sons de la campagne restent au milieu des odeurs pestilentiels de la ville et les bruits infernaux des véhicules à moteurs!! Bisous Fan

  9. PHILIPPE D dit :

    Très près de la vérité ! Pas mal de citadins qui s’installent à la campagne se plaignent ! La campagne est pourtant beaucoup plus reposante !
    Bonne semaine.

  10. Mayalila dit :

    Très réussi, comme toujours ! La dernière phrase, lapidaire, est parfaite.

  11. Marie Minoza dit :

    J’ai adoré la colère du coq!
    Les bruits des campagnes ce sont les bruits de la vie…

    Messieurs et Mesdames de la ville restez dans vos ronronnements de moteur si vous ne savez pas les apprécier!

  12. Sonya dit :

    Juste un petit coucou
    Je reviens petit à petit après le décès de ma mère
    Douce journée

    Gros bisous créoles

  13. loneci dit :

    Coucou Alain ami lointain …
    Les voix de ma campagne , toutes les nuits m’enchantent ..
    Quand le Hibou hulule , sur l’eau les grenouilles chantent.
    Et ce n’est qu’au matin , aux rayons du soleil ,
    Que les oiseaux et poules ,nous donnent le réveil .
    Aussi Cocorico tu manques dans mon village ,
    Tu pourrais revenir , seulement si tu es sage ,
    Tu pourrais picorer tout au loin dans le champ .
    Et laisser nos poulettes pondre sans contre temps ..
    A bientot mon ami chez nous tu seras bien ,
    Et je m’efforcerai que tu manques de rien …
    A bientot Cocorico …

  14. EvaJoe dit :

    Rire ! Ah ce coq n’a point sa langue dans sa poche, voilà qu’il dame le pion aux alentours…Son puissant cocorico embête mais qu’à cela ne tienne les animaux des basse cours ont toujours chanté.

    Belle fin de semaine et bisous de nous deux

    EvaJoe

  15. Gourou dau Poètou dit :

    Belle rhétorique Alain (s’y glissent d’ailleurs un ou deux jeux de mots très pertinents) , ce qui est grave , c’est qu’il soit nécessaire de se faire le défenseur de bruits issus d’un environnement naturel multi séculaire au sein duquel règne la plupart du temps l’harmonie et la qualité de vie , seulement troublées par quelques « citadins-migrants » (sic) animés de sentiments de standardisation des bruits générés par les activités d’une ruralité qui leur est totalement étrangère , obnubilés qu’ils sont par la sphère numérique et artificielle de leur monde virtuel . Merci de ton intervention Alain !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez ajouter des images à votre commentaire cliquez ici.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.