Parole de brebis (A&A et Cie n°77)

Blog en pause. Cet article est programmé.

photo YG

Oh oui, monsieur Ferrat : « Que la montagne est belle !« 

Mais que j’ai mal aux pieds, parole de brebis !

Dans le temps que j’étais agile demoiselle,

D’un bond je franchissais torrents et éboulis.

Avec le poids des ans, l’exercice me pèse,

Et les pentus versants ont perdu leurs appâts.

Je rêve d’un pays où cheminer à l’aise

Sans avoir à grimper pour un maigre repas.

Un corbeau m’a parlé d’une vaste étendue,

Une plaine jolie aux abords de la mer,

Un paradis où croît une herbe tendre et drue.

J’en rêve, et cela me rend les jours moins amers.

Que l’on change d’endroit,

C’est toujours avec soi.

AG

Je vous invite à lire, inspirée par la même image,

la fable d’Alain Ménez à la date de parution sur le blog : 

Le blog de Petitalan

et celle d’Océanique sur le blog :

Océanique

Ce contenu a été publié dans A & A et Cie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

22 réponses à Parole de brebis (A&A et Cie n°77)

  1. trublion dit :

    Le cheminement y est plus aisé, mais il n’ y a pas que les prés qui soient salés , la note à payer l’ est aussi !
    Bien à toi
    2yo6d0p.jpg

  2. dom dit :

    Pauvre brebis, mais elle a un avantage, elle ne vit que pour fournir du lait !
    Les pauvres agneaux des prés salés n’ont pas le temps de voir leurs pattes fatiguées par la montagne car ils sont dans de beaux prés bien plats mais élevés pour … être dégustés !!!
    Comme quoi on sait toujours ce que l’on perd mais jamais ce que l’on gagne, à changer de lieu …
    Bon début de semaine, toujours aussi gris …
    Avec vous par la pensée.
    Bisoux, cher alain ♥

    PS : Je modère mes com’ car j’ai un problème d’yeux et ne dois pas les fatiguer …

  3. gazou dit :

    Ah ! comme je la comprends,, je suis dans le même état qu’elle, la moindre pente m’essouffle…Pauvre brebis ! Mais elle parle avec aisance et beaucoup de grâce!

  4. Océanique dit :

    Ah l’herbe serait-elle meilleur dans le pré voisin …
    Et oui comme la brebis j’ai gambadée dans les pyrénées et comme elle je trouve maintenant leurs versants pentus
    Belle journée Alain
    Bises amicales

  5. ZAZA dit :

    Avec l’âge, les efforts sont plus difficiles Alain,
    Joli texte.
    Bises et bon début de semaine

  6. Désormais, je suis comme elle, je gère mon chemin lors de mes sorties pédestres!! J’espère pour toi, cette longue absence ne sera pas définitive!!! Bisous Fan

  7. Mayalila dit :

    Tu ne perds pas tes bonnes habitudes et ta plume est toujours aussi alerte, Alain. Bien sûr, la remarque finale me sourit particulièrement, tandis que l’ensemble me va parfaitement – le poids des ans commençant à ses faire sentir aussi chez moi !

  8. PHILIPPE D dit :

    Très joli texte !
    Il me semble que, maintenant, mêmes les moutons deviennent fainéants !
    Bonne semaine.

  9. liedich dit :

    Simple et pur comme le mot d’un Copain… Douceur à Vous de Nous.

  10. Marie Minoza dit :

    Et oui, changer d’endroit
    ne change rien
    car on transporte toujours partout notre moi profond!

  11. Sonya dit :

    Oh comme c’est vrai
    Quand on prend de l’âge on manque de force et autres…
    Je te souhaite une très bonne soirée
    Gros bisous créoles à vous deux

  12. Blanche dit :

    Bonsoir Alain,
    Je ressens une tendre sympathie pour cette pauvre brebis fatiguée ( la photo est très belle) qui rêve d’un ailleurs moins dur à vivre ! Il est vrai que la montagne est belle mais accueillante pour les jeunes et les endurcis; en tous cas , elle me laisse de très beaux souvenirs de ma jeunesse jusqu’à 60 ans !!
    Bonne pause en espérant que tu n’es pas malade
    Bisous
    Blanche

  13. dom dit :

    Bon week end … dans la douceur.
    Plus gris, mais toujours pas de neige.
    Bisoux, cher alain, en espérant que tout va … normalement.

    we-2-55aa563.jpg

  14. La moindre petites montées et nous voilà essoufflés (sourire)
    Tu as su décrire parfaitement le poids des ans
    Bonne semaine Alain
    Bisous bisous

  15. fruito dit :

    bonne année Alain
    changer de pâture fait du bien mais on emmène les mêmes sabots, parfois sont lourds
    bonne semaine
    bisous

  16. Marie Minoza dit :

    Un joli conte qui nous montre que parfois les rêves rendent la vie moins difficile!

  17. pimprenelle dit :

    Elle a pris de l’âge, elle le sait, mais qu’elle est sage. Son rêve lui suffit.
    Bonne soirée Alain.

  18. Francine dit :

    Bonjour, dur dur de vieillir 🙁 🙁 🙁 je te souhaite une bonne journée, à bientôt

  19. dom dit :

    Bon dimanche, avec des crêpes !
    Hé oui, j’aime bien changer les habitudes … 😛
    Bisoux, cher alain, ainsi qu’à Y ♥
    thidom

  20. dom dit :

    Bonne fin de semaine, cher alain.
    Bisoux de nous deux pour vous deux ♥

  21. Avec les années , le chemin est toujours plus fatiguant … Je voudrai faire un voyage en France pour revoir mes sœurs , mais en serais je capable ??
    Allez , je marche avec toi petite brebis , si je tombe tu me relèves et je ferai pareil pour toi ..Bonne semaine …
    Bisous Alain …

  22. luciole 83 dit :

    Après 9 déménagements, je peux confirmer : on s’emmène toujours dans nos bagages, quel que soit l’endroit !
    Merci pour ce magnifique poème
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez ajouter des images à votre commentaire cliquez ici.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.